L'odeur de la fin...

Leur blogue : Culturils

Nous en sommes rendus à la dernière journée de cette croisière culturelle de 11 jours. Ce matin, je me sens à la fois triste et heureux. Triste que ce soit déjà presque terminé et heureux d’avoir pu vivre ce Festival en tant que blogueur officiel.

Encore une fois cette année, l’équipe responsable de l’organisation du FEQ a su faire en sorte que Québec soit, durant 11 jours, une ville où l’on respire la musique et la culture à plein poumons. Je lève donc mon chapeau à M. Gélinas et son équipe et aussi plus particulièrement, en tant que blogueur officiel, à Mme Luci Tremblay (une directrice des communications passionnée) et toute l’équipe des relations de presse qui ont su rendre notre travail agréable. Je dis un merci spécial à Isabelle Grenier, l’édimestre, qui nous a si bien accompagnés tout au long de ce beau voyage. Je salue également le travail remarquable de tous les blogueurs officiels. Le côté mordant de Burp, les mots rafraichissants d’Étolane, les dessins originaux de Francis Desharnais (une belle découverte dont ont reparlera sûrement sur Culturils), la plume inspirée de «Le Smog» et la participation pour une 2e année de Catherine Genest.

La joie d’être blogueur pour un évènement tel que le festival, c’est que comparativement à certains médias conventionnels, nous pouvons choisir nous-mêmes les spectacles auxquels nous voulons assister et de plus, aucune ligne directrice et éditoriale nous est imposée.

Pour Culturils, le FEQ 2010, aura été l’occasion encore une fois de voir et entendre des artistes qu’il affectionne, mais aussi de faire de belles découvertes. Nos coups de cœur, pour la performance scénique vont assurément à Yann Perreau et Charlie Winston. Chacun à leur manière, ils ont su faire lever la foule et nous ensorceler! Une belle découverte aussi pour nous avec la troupe «Haïti en scène», qui nous l’espérons reviendra au Québec pour un spectacle complet. De beaux moments également avec Elisapie, Lara, Maxime et compagnie! Très heureux d’avoir assisté à la prestation d’Hombre, que nous avions découvert récemment. Malheureusement nous avons manqué Caravane Palace qui apparemment a mis le feu à la place d’Youville, mais leur album est sur notre liste d’achats. En ce qui concerne Black Eyed Peas, nous ne sommes pas déçus de notre choix en décidant d’aller voir plutôt Maxime Landry, bien que nous aurions sûrement aimé danser au son du groupe pop de l’heure.


Nous avons aussi quelques prix citron à remettre ! Le premier va à ceux qui n’ont cessé de critiquer l’organisation du FEQ (pas assez de macarons, pas assez de francophone, etc.). Nous les invitons à prendre conscience de la chance que nous avons d’avoir un festival de cette envergure, reconnu internationalement. Notre deuxième prix citron, va à quelques festivaliers parfois présents dans les zones VIP et qui ne sont pas là pour les bonnes raisons. Un petit conseil, si on vous offre un laissez-passer VIP et que vous n’aimez pas l’artiste au programme de la soirée, vous avez deux choix, laisser la place à d’autres ou au moins y assister en respectant ceux qui y sont par choix.

Voilà donc le regard que nous avons porté sur le FEQ 2010. Au programme de cette dernière journée, possiblement Chicha Libre et Karkwa et peut-être un ferons-nous un saut à la scène Bell pour Rammstein ! Bonne fin de festival à tous!

Diaporama de quelques photos prises lors du FEQ 2010

Vous avez une ancienne version de Adobe's Flash Player. Get the latest Flash player.

Publié par Culturils  dimanche 18 juillet 2010
Commentaires
Cette publication n'a actuellement aucun commentaire.

Derniers commentaires



Catégories