La révolution musicale et ensoleillée d'Hombre

Leur blogue : Culturils

« Le carré d'Youville est un endroit fantastique ! » s'est écrié Tomas Jensen, leader du groupe Hombre, durant sa prestation sur la scène Métro du Festival d'été de Québec. C’est sur le coup de midi-trente, devant quelques centaines de curieux, que s'est élancé le groupe qui en était à sa première présence au Festival.

Pari réussi de s'amuser au son des chansons du groupe pour Jensen et sa gang de joyeux lurons ! Car, devant une foule pratiquement néophyte, plusieurs se sont mis spontanément à frapper des mains et bouger de la tête (ou du corps tout entier !). Les chansons inspirées de rock et de musique latine aux influences reggae, ska et électro ; ont rapidement gagné le coeur du public qui grandissait de minutes en minutes.


Nous avons assisté à la présentation de toutes les pièces de l'album « Hay Que Subir! » en plus de revisiter un succès de Jean Leloup, « Sang d'encre ». Leur version de « Bonnie And Clyde » aura été un bon moment, même si le chanteur et sa compagne, l'énergique Margot Czapracki, auront eu un petit trou de mémoire vers la fin... C'est sous les applaudissements, que Jensen s'excusera auprès de Gainsbourg en rappelant son amour et respect pour ce grand artiste...

Avec un répertoire qui ne comprend qu'un seul album, Thomas est revenu pour un rappel bien senti, un peu penaud de n'avoir rien d'autre à offrir. Il est allé d'une chanson très populaire au Brésil, en portugais et à la guitare... moment unique, que seuls un festival et des festivaliers conquis, peuvent offrir !

Il quittera finalement avec une chanson entraînante intitulée « La guerre » avec la participation du public, visiblement ravi et conquis! Musique idéale pour un début d'été chaud !

Gracias
, Hombre !

Lire notre billet sur l'album « Hay Que Subir ! »

 

Publié par Culturils  samedi 10 juillet 2010
Commentaires
Cette publication n'a actuellement aucun commentaire.

Derniers commentaires



Catégories