Un "Chaud" voyage à travers le temps!

Leur blogue : Culturils

Si l’été avait attendu son festival pour s’installer en 2009, ce ne fut pas le cas cette année. La canicule des derniers jours n’aura pas eu raison des milliers de festivaliers qui étaient au rendez-vous pour cette première soirée.

Pour celle-ci, c’est le «Show» (quoiqu’il serait plus approprié de dire «Chaud») – Les chansons d’abord – que nous avons décidé d’aller voir et entendre.

 

 


C’est un superbe voyage à travers le temps que nous proposaient hier la France, le Québec et Haïti sur la scène principale (scène Bell). Si la main qui écrit et compose meurt un jour, les mots et la musique eux, demeurent et sont éternels ! C’est l’essentiel du message qu’on voulait nous livrer hier soir. Et cela, tous les artistes présents sur scène nous l’ont prouvé en nous faisant voyager à travers les époques de la chanson francophone.

 


C’est une véritable pléiade de générations qui se sont croisé sur scène, de Gilles Vigneault à Ariane Moffatt, de Nicole Croisille à Zaz en passant par Diane Tell, Roch Voisine, Michel Fugain et nombreux autres. Bien que le format (français en son genre) nous apparut un peu lourd parfois (captation télévisuelle oblige), les trois heures de spectacles nous auront permis de ressasser de vieux souvenirs , mais également de faire de belles découvertes telles que Zaz et Chimène Badi, sans oublier la troupe Haïti en scène (Coup de cœur de Luc Plamondon, présent pour l’occasion).

 


Vous décrire ici tout le spectacle serait une tâche ardue, tellement il était dense. On se contentera donc de vous dire que Vigneault nous a raconté les mots de notre pays. Que Nicole Croisille, Delpech, Fugain et Lenorman nous ont replongé dans notre enfance, alors que Diane Tell, Voisine et Ariane ont apporté du «groove» à notre soirée. Que Macias, Corneille et Haïti nous ont rappelé que la culture est providence et sans frontières. Et finalement que Zaz, Shimen Badhi, Cœur de Pirate et Catherine Major nous ont convaincu que la chanson est éternelle et qu’elles feront partie de son avenir!

 


Parmi les incontournables et les coups de cœur de la soirée, notons la voix chaude et colorée et l’énergie pétillante de Zaz qui a donné en compagnie de Ariane Moffatt, un souffle nouveau à la chanson «Oxygène».  La prestance de Nicole Croisille (une grande dame) dans son interprétation de «Si les bateaux». La version reggae de «Le monde est stone» avec Haïti en scène. Les imitations incomparables de Véronique Dicaire qui fut époustouflante en Piaf et renversante en Véronique Samson. Et finalement, la voix enveloppante de Catherine Major qui mérite d’être encore plus connue.

 


Cette première soirée, animée par Véronique Dicaire et Daniela Lumbroso (également conceptrice) fut sans contredit un bon départ pour ces onze jours de festivités qui s’annoncent chauds et stimulants!

 


Au fait, ne manquez surtout pas, Haïti en scène, samedi le 10 juillet sur la scène Bell (19h30). La troupe vient nous présenter quelques extraits de sa version haute en couleurs de l’opéra rock Starmania.

Veillez prendre note aussi, que ce spectacle sera diffusé sur les ondes de Téléquebec, le 16 juillet prochain !

 

Publié par Culturils  vendredi 9 juillet 2010
Commentaires
Cette publication n'a actuellement aucun commentaire.

Derniers commentaires



Catégories