FEQ 2010 : Bilan

Son blogue : Burp


Miles Davis a déjà dit quelque chose comme "Il n'y a que deux genres de musique : la bonne et la mauvaise".

J'ai pensé à cette citation en regardant ce que le Festival d'été de Québec a accompli en 2010. Pendant que les médias nourrissaient l'éternel débat sur le contenu francophone, les festivaliers, eux, ont lancé un message clair : francophone or not, on veut de la bonne musique. Et ils ont répondu massivement à l'offre du FEQ.

Quelques flashes de ce festival 2010 qui poppent comme ça, dans ma tête :

• Les lunettes et les cheveux de Jace Lasek.

• Mes poils de bras bien droits pendant "Wake Up" au show d'Arcade Fire.

• Les 785 fils pendouillant des instruments d'Holy Fuck.

• La lumière buccale de Til Lindemann.

• Le gramophone à double cornet d'Andrew Bird.

• Le soleil, insupportable, pénétrant ma peau pendant Pierpoljak.

• La figurine d'Eddie (mascotte d'Iron Maiden), suspendue à la structure de la scène de Place d'Youville, aperçue pendant le show de JoSH.

• Le film d'intro rigolo du spectacle de Rush.

• Les souffles de chaleur au visage provoqués par les jets de flamme au show de Rammstein.

• La tenue sexy de miss Phantogram, Sarah Barthel (commentaire un peu jackassien... mes excuses!).

• La batterie à un bass drum (un seul!) de Neil Peart.

• Le visage clounesque de Fergie.

• Le mur de mon salon, que je fixais bêtement en me disant que j'étais en train de manquer Kid Koala.

• La plateforme de DJ de will.i.am s'élevant dans les airs (Black Eyed Peas).

• Le nombre hallucinant de cellulaires brandis dans les airs pendant j'sais-pas-quelle-toune au spectacle des Black Eyed Peas.

• La peau translucide du claviériste de Rammstein.

• Les côtes bien visibles du claviériste de Rammstein.


Et j'en ai certainement oublié plusieurs autres. Les belles découvertes furent multiples, les déceptions minimes, les regrets encore moins.

Merci au FEQ de m'avoir permis de vivre son édition 2010 en tant que blogueur officiel. Bravo pour l'initiative! J'ai pour ma part eu beaucoup de plaisir à lire les billets des autres blogueurs, qui étaient d'ailleurs souvent en ligne avant les articles des médias traditionnels. Je vous invite à aller y jeter un coup d'oeil, si ce n'est déjà fait.

On a donc déjà hâte à juillet 2011. La barre est haute pour les organisateurs. Perso je n'ai qu'une demande à leur formuler : pouvez-vous SVP finir par vous entendre avec Metallica ou U2 pour qu'enfin on puisse passer à autre chose? Que je suis don écoeuré d'entendre ces deux noms-là à chaque année! ;o)

Publié par Éric Leblond  mardi 20 juillet 2010
Commentaires
Cette publication n'a actuellement aucun commentaire.

Derniers commentaires



Catégories