Girl Talk ou l'art légal/illégal du mashup

Par Marie-Eve

 

Girl Talk - Festival d'été de Québec 2011

Une soirée très attendue sur les plaines! En tout cas, pour moi. Moi qui a raté les deux dernières visites de Girl Talk à Québec, se devait d'être du spectacle hier! En plus, quelle belle occasion de découvrir Cage The Elephant, groupe duquel je n'avais entendu que quelques chansons ici et là, mais en entendant l'ensemble, j'ai réalisé à quel point ils étaient solides! Ca sent les dépenses d'album pour moi...

À notre grande surprise quand nous sommes arrivés sur le site, nous avons réussis à nous avancer tout près de la scène, à droite. Comme l'a déclaré mon amie : «Je ne me suis jamais approchée aussi près de cette foutue scène!» et c'était pareille pour moi. Même avec un VIP pour Rammstein l'an passé, je n'avais pas une proximité comme celle-là! Il faut dire que la menace d'orage devait y être pour quelque chose, car quand Cage The Elephant est arrivé sur scène, je n'avais jamais vu autant peu de gens sur les plaines...

Foule - Plaines d'Abraham - Festival d'été de Québec 2011

Cage The Elephant - Festival d'été de Québec 2011

Mais honte aux peureux qui ont peur de fondre à la pluie (ou qui s'en foutait de rater la première partie) : Cage a donné TOUT un show! Le groupe de Garage Rock du Kentucky m'a beaucoup impressionnée... Je ne sais pas si je pousse ma chance en disant que si Kurt Cobain avait sorti un album en 2011, ça aurait sonné à peu près comme ça, mais je le dis quand même! Ok, on ne parle pas de grunge ici, mais j'ai noté une petite ressemblance entre Matt Shultz (le chanteur) et le défunt chanteur de Nirvana... Peut-être pas physique, mais psychique... Certes moins «dramatique» que Cobain, mais si on écoute la musique, les thèmes et qu'on regarde quelques lignes de ces textes :

«In my life, I have seen,
People walk into the sea,
Just to find memories,
Plagued by constant misery,
Their eyes cast down,
Fixed upon the ground,
Their eyes cast down»
(Shake Me Down
)

Moi il y a quelque chose là, qui me ramène en 1990... Allez-y, lancez moi des roches, mais je m'ennuie de Kurt, que voulez-vous...

Je n'arrive pas à dire quel moment fût le plus fort pendant leshowde Cage, parce qu'ils ont été au TOP dès leur entrée sur scène, jusqu'à la fin. Mais je dois dire que ma première expérience photo sur la scène Bell m'a fait frémir de plaisir! Je crois que je vais donner mon coup de coeur à Matt Shultz, qui m'a carrément agressée (j'exagère:)) lorsqu'il est sauté de scène tout juste à côté de moi pour aller plonger dans la foule! Heureusement que j'ai de bons réflexes, j'ai passé proche de causer un accident!

 

Cage The Elephant - Festival d'été de Québec 2011

Cage The Elephant - Festival d'été de Québec 2011

Si certains n'ont trouvé d'autres arguments que de critiquer le pacing (lire ordre des artistes) de la soirée, l'«outrage» à la musique d'avoir «remixé» Rush ou Lennon, ou même l'habillement de Gillis (Girl Talk) qui a fait la majorité du show torse nu, en joggings, les cheveux dégoulinants, moi j'ai autre chose à dire...

Cours de mashup 101. Recyclage ou outrage à la musique? 

J'ai eu l'occasion de traiter de Girl Talk dans un projet de recherche dans le cadre dun cours de droit multimédia à la maîtrise. Ce n'est vraiment pas de la vantardise, mais j'en connais long sur l'oeuvre de Girl Talk (je vous conseille ce documentaire, pour en savoir plus!). Alors laissez-moi vous expliquer, modestement, ce qu'est«l'art de Girl Talk».

Premièrement, il faut se détacher de l'idée du simple «DJ» qui ne fait que remixer des chansons qui ne lui appartiennent pas. Il est entièrement dans la légalité. Enfin presque, le fait est que les compagnies de disques essayent de l'atteindre pour infraction aux droits d'auteurs, mais ils ne peuvent tout simplement pas, grâce à la clause «Fair-Use» ou «utilisation raisonnable» contenue dans la loi américaine sur les droits d'auteurs. Je ne vais pas rentrer dans les détails légaux, mais je vous explique ce qu'est un mashup, rapidement (la définition est plus large).

Un mashup, en musique, constitue dans le cas de Girl Talk à échantillonner (sampling) des morceaux (voix / instrumental) et les mixer ensemble, pour créer une boucle. En d'autres mots, il va chercher, disons, 1 note sur 16 dans chaque chansons et une fois remises les unes à côté des autres, on entend la chanson originale. MAIS! Ce n'est qu'une illusion. Les fichiers musicaux de Girl Talk ne correspondent pas parfaitement numériquement à l'enregistrement des artistes originaux. C'est là qu'il se protège dans la loi. En plus, il distribue ses albums, qui sont sous license Creative Commons Attribution - Non-Commercial, gratuitement sur Internet via son label, Illegal Art! Un artiste qui a décidé de faire un pied de nez à l'industrie.

Girl Talk - Festival d'été de Québec 2011

Pour qu'il y ait matière à poursuite dans un tel cas, il faut que la voix de l’artiste soit reconnaissable (même si non protégée en soi) et que le contexte d'utilisation de cette voix justifiee une atteinte aux droits moraux de l'artiste en cause. Finalement, l'ingéniosité de Girl Talk lui évite de perdre des poursuites contre les grandes maisons de disques, mais Lennon (ou sa succession) pourrait le poursuivre pour avoir utilisé sa voix de la chanson Imagine sur un beat de 50 Cents s'il trouvait ça INDIGNE...

Alors en sachant ceci, vous qui avez entendu  toute l'oeuvre hier sur les plaines, êtes-vous en mesure de constater l'ampleur de la tâche qu'il a accompli? Plusieurs diront  que ce n'est pas l'effort derrière qui compte, c'est le résultat... Mais pas moi. Ça ne fonctionne pas comme ça quand on parle d'art. C'est la démarche qui compte.

Si vous n'avez entendu que des remix de vieilles chansons hier sur les plaines, moi j'ai assisté au concert d'un véritable artiste des sons. Je vois là du recyclage de musique, et dans l'ère du réchauffement climatique, pourquoi ne pas recycler la musique pour réchauffer les foules? Girl Talk crée un véritable clash musical en échantillonnant les années '90 sur des rythmes des 2000 en nous ramenant des souvenirs de nos discos du secondaire...

Que dire de sa prestation déchaînée, avec les jeunes qui ont été récupérés dans la foule! J'étais là quand ils ont été choisis et le bonheur se lisait sur leurs visages! Déjà ils téléphonaient à leurs amis pour leur annoncer la nouvelle! J'en ai eu des frissons pour eux, qui se rappelleront longtemps de leur show de Girl Talk sur les plaines! (Lucille, notre collègue blogueuse officielle a même pu se greffer au groupe! Je suis un peu jalouse :))

Public Girl Tack - Festival d'été de Québec 2011

Girl Talk - Festival d'été de Québec 2011

Je donne un point tout de même à ceux qui affirment que Girl Talk n'avait pas sa place dans le set up d'hier. Entre 2 groupes rocks, ça peut sembler étrange... Mais c'est ça, le MASHUP : mélanger les genres. Je donne le point parce que j'aimerais beaucoup que le Festival puisse inclure, dans le futur, une soirée électro sur les plaines. Imaginez donc David Guetta ou DeadMau5 faire danser la foule... Un peu à la manière de Black Eyed Peas l'an passé! Moi, j'ai plus qu'adoré ma soirée. Les ballons de toutes les couleurs qui volent lentement dans la foule, les confettis... Un beau party!

Je suis partie pour The Black Keys. Oui, oui. Je sais.

Pas à cause de la pluie, mais à cause de la fatigue d'avoir trop dansé (et de la première semaine du FEQ!).

Voici l'infographie!

Infographie Girl Talk - La Musicographe - Festival d'été de Québec 2011

 

 

Publié par La Musicographe  lundi 11 juillet 2011
Commentaires
Dominic Dumais 12 juillet 2011
Vraiment l'fun vos résumé en infographie :-)

Marie-Eve - La Musicographe 12 juillet 2011
@Marc-Antoine Encore merci :)

Je dois dire qu'à part dans pubs de bières, je n'écoute pas vraiment The Black Keys... Peut-être un peu trop indie pour moi, je ne sais pas... Mais il faut vraiment être dans le mood, si tu me passes l'expression, pour écouter ce type de musique... et ça ne m'arrive pas souvent de l'être:) Je préfère quand il y a un peu plus de «bûchage» musical ou vocal, comme chez Cage... Mais je trouve ça quand même bon là, faut pas mal interpréter ce que je dis non plus! Ce sont d'excellents musiciens! :)

Marc-Antoine 12 juillet 2011
Je continue à te lire et à aimer!

Dommage que tu ne sois pas restée pour The Black Keys par contre! Du moins... Si tu aimes le groupe! Ce fut un sacré show.

Derniers commentaires



Catégories